21 septembre 2019 à 00:33:05

Nouvelles:

Forum en cours de rénovation, désolé pour les perturbations ! [Natara]


Control

Démarré par Phacochard, 01 septembre 2019 à 00:44:55

« précédent - suivant »
En bas
avatar_Phacochard

Phacochard

Control est l'un des jeux vidéo que j'attendais le plus en cette rentrée, l'autre étant Greedfall qui sortira le 10 septembre... j'en parlerai forcément.
Je l'ai commencé aujourd'hui et, dès la première heure, j'ai été captivé par son ambiance et les nombreux mystère de son scénario.
Les influences de ce jeu sont nombreuses et pas des moindres : Matrix, Inception, X-Files, Philip K. Dick, David Lynch, David Cronenberg même (voir plus bas)...
On est donc dans un univers de SF "cérébrale" et anxiogène, qui prend la tête et les tripes, avec une bonne dose de paranoïa et d'onirisme, de complotisme feutré et de bizarrerie.
Ajoutez à tout ça l'inconscient collectif de Jung, les légendes urbaines et un concept assez barré sur la fonction de certains objets... comment dire... archétypaux.

Dès les premières minutes où le personnage entre dans le bâtiment monolithique et sans fenêtres qui sera le seul environnement du jeu, on est plongé dans une atmosphère mystérieuse et claustrophobique, oppressante et décalée. C'est une science-fiction qui, finalement, flirte plus avec le fantastique - voir l'épouvante - qu'avec des univers à la Mass Effect. Les architectures torturées et leurs perceptives chamboulées qui se reconfigurent à la manière d'un mécano rappelle fortement Inception. Des scènes où un téléphone sans cadran posé au milieu d'une pièce à la lumière tamisée est raccordé au monde astrale rappelle celles de certains films de David Lynch. L'ambiance générale des locaux de cette agence fédérale clandestine qui dissimule une foule de secrets bien gardés dans un esprit de suspicion renvoie tout droit à l'univers conspirationniste et paranoïaque de X-Files. Et l'arme vivante - qui, en plus de dégommer des employés possédés par une entité indéfinie baptisée le Hiss - chuchote à l'oreille de l'héroïne des paroles énigmatiques - n'aurait pas déplu au Cronenberg de Vidéodrome.

Niveau gameplay, on reste dans les bases d'un shooter, certes, mais avec la valeur ajoutée de pouvoirs paranormaux comme la télékinésie, la lévitation, la manipulation mentale, etc...
Un gameplay intuitif qui se prend en main aisément et rend les affrontements kiffants et nerveux. Mais je n'en suis encore qu'au début et je me doute que le jeu ménage encore pas mal de surprises.
En deux mots, un jeu qui réussit à être à la fois intelligent et fun.
Et qui - chose assez rare - possède surtout une vraie identité.
Je conseille, surtout si vous aimez ce genre d'univers.

Avec Control, Greedfall et l'adaptation en jeu de la BD Blacksad, ce mois de septembre s'annonce plutôt bien :)

PS : ah oui, j'oubliais : le RPG Greedfall ne serait pas sans rappeler dans ses mécanismes de jeu (pause tactique, monde semi-ouvert en zones) un certain... Dragon Age.
Wait and see and to be continued...  ;)

avatar_garrus_tali

Tali

J'avoue qu'après avoir vu la présentation de Control, je suis mitigée. A essayer donc. Par contre, je te rejoins sur Greedfall qui me fait bien envie. Pour moi, le seul jeu qui soit sortie du lot à la Gamescon (il n'y avait vraiment pas grand chose). ET si, cyberpunk mais la sortie n'est pas pour tout de suite.

avatar_Morga

Morga

Merci pour ce retour. :)


Pour ma part, j'attend Cyberpunk.
Vu que je n'ai plus de pc pour jouer, le fait qu'il sorte pas tout de suite, va me permettre de me refaire une bonne config d'ici la.

En attendant, je ne joue pas ou très peu et que depuis le pc portable du taff (qui n'est pas une config jeu !).
- Vous, et Alistair...?

- Alistair est un idiot, ouais c'est mon idiot

avatar_Phacochard

Phacochard

Oui : Greedfall, Cyberpunk 2077... des jeux à suivre de près.
Quant à Death Stranding... je ne sais pas encore...

Cela dit, même s'il est moins ambitieux (il est développé par un studio français qui n'a pas les moyens d'un CD Projekt ou Rockstar), Greedfall me tente bien plus. Il y a deux ans, déjà, j'avais vu un court trailer qui ne montrait que des cinématiques mais j'avais été immédiatement intéressé par son univers et son ambiance qui mêle un cadre "historique" du XVIIie siècle (un siècle rarement présent dans les jeux vidéo contrairement au XVIIIie avec les Assassin's Creed) et un folklore fantastique qui semble très inspirée des légendes indiennes. Mais ce n'étaient que des cinématiques.

Les phases de gameplay montrées récemment semblent encourageantes : combats dynamiques avec des combinaisons armes blanches/armes à feu/magie comme dans la série FABLE (Fable 2 est l'un de mes RPG préférés :) ), possibilités d'avoir recours à la diplomatie plutôt qu'au combat dans certains cas, une carte fort belle qui rappelle celles de l'époque, de nombreuses possibilités de customisation... bref du RPG classique, certes, mais qui a de solides références (Dragon Age, Fable).
J'espère que le jeu, même sans avoir les qualités techniques d'un gros triple A, sera au moins suffisamment agréable à jouer.

Et pour ce qui est justement du plaisir de la jouabilité... je continue à me perdre dans les méandres tortueux de Control.
Et je n'exagère pas : le jeu est clairement bon mais je galère un peu au niveau de l'orientation.
Il faut savoir que je suis très nul dans ce domaine  ::)  Même avec un plan, j'ai toujours du mal à me diriger et Control est parfois un vrai casse-tête pour moi de ce côté là, d'autan que les niveaux ne sont pas indiqués (telle salle se trouve t-elle en bas ? en haut ?) et si on ajoute les architectures bizzaroïdes... C'est aussi le genre de jeu (type Métroidvania) où il faut sans cesse revenir dans des zones précédemment visitées pour débloquer une zone auparavant inaccessible.
Bref, une progression tout sauf linéaire.
Cet immeuble me rendra fou  :P
Enfin, les combats sont loin d'être simples et il faut toujours être en mouvement pour éviter de se faire descendre.

J'ai d'ailleurs remarqué que mes séances de jeu n'étaient pas aussi longues que sur Dragon Age (forcément, on est ici plus proche d'un jeu d'action épuisant)
Bref, comme disait George Lucas sur le tournage du premier Star Wars : "more fast, more intense"  ;)

avatar_mrlawyer

mrlawyer

02 septembre 2019 à 11:13:05 #4 Dernière édition: 02 septembre 2019 à 11:43:01 par mrlawyer
Hello,
bon je suis de retour. I'm back lol. oui car j'essayais de trouver de taper mon mot de passe mais gandalf qui est derrière me laissait pas passer. bref j'ai réussi j'en profite.
j'ai fait plague tale of innocence. bref c'est une pépite. j'invite tous ceux qui n'ont pas poser le doigt dessus à le faire. C'est du couloir mais cette histoire est remplie d'emotions et hugo est rempli d'innocence. Voir un petit gamin te poser la question sur champ de bataille "si on marche sur les cadavres ca leur fait mal" est vraiment touchant. Et ce n'est qu'une infime partie des dialogues cachés.

Revenons à un truc qui fâche. Bioware m'a donné du rêve. il a intronisé le rpg et l'heroic fantasy, qui pour moi, ne dépassait pas la limite des BD et séries et du tout premier jeu skyrim. Et oui, j'ai démarré ma carrière de gamer avec Halo, Dragon 2 et mass effect 2. Skyrim étant " le job vacance ".
 Le studio m'a fait pleuré, rire sadiquement quand je brûlais du salarien, ou que je menaçais de faire péter les yeux d'un butarien comme du papier en bulle.
Son multi, j'en ai passé des heures, tel un ado con comme un faisan pris entre deux dangers, à refaire et refaire les try pour avoir mon succès et ma bannière de 3 solos or. J'ai passé des heures avec ma probatrice asari ou ma valkyrie, mon bagarreur bubu, mon vortcha amateur " des grosses machines".  A frisonner comme un bleubite  en entendant les furies et sortir mon lance missile puis après 999999999999999 heures, je ne levais plus qu'un sourcil, "tiens vlà les belles-mères".

J'ai été très clément sur les déboires du dragon 2 et 3.  Beaucoup moins avec mass effect 3 mais revigoré d'espérance, comme la rosée du matin, en plein canicule, j'ai appris à aimer andromeda. Mais là on se retrouve avec le radeau de la méduse qui prend l'eau. Les mecs de bioware écopent plus. Ils sont sous l'eau avec un tuba ; un goéland leur chie même dans le tuba c'est pas possible. C'est la vie d'un studio qui agonise. Triste te résultat.

Pour ma part, je vais jouer à greedfall en attendant des jours meilleurs dans l'heroic fantasy ou le western. ( je le replace là RDR2 était pour ma une bouse incommensurable ). J'ai aussi pris le gear 5 au travers du game pass pour 2. Histoire de botter des culs.
control me faisait de l'oeil mais j'ai dû faire des choix vidéoludiques face à mon manque de temps de jeu.
"Des gouttes de pluie luisaient sur le médaillon que Blackwall empoignait fermement. "Les ailes de bravoure d'argentite. Elles ne veulent rien dire." Il jeta la médaille au sol, sur la terre froide et indifférente. "Vous ne savez pas ce que j'ai fait ! Vous ne savez rien de moi !"

avatar_Phacochard

Phacochard

Bonjour mrlawyer.

Hé oui, Bioware boit la tasse (ou le bouillon) et ce n'est pas prêt de s'arranger.
A plague tale, je n'ai pas eu l'occasion de le faire à sa sortie mais j'en ai bien l'intention.
RDR2, je n'y ai pas touché, sachant d'avance que les parti-pris du studio ne me convenaient pas.

A bientôt et bon jeu :)

En haut