30 mars 2020 à 03:06:57

Nouvelles:

Forum en cours de rénovation, désolé pour les perturbations ! [Natara]


Mass Effect Andromeda - réussite ou déception ?

Démarré par ViVii, 29 mai 2017 à 09:49:17

« précédent - suivant »
En bas
avatar_alain

alain

Je m'y suis un peu remis ces derniers temps après l'avoir fini un peu "à la va vite" (la mission final arrive vite) lors de sa sortie, en essayant d'explorer d'avantage cette fois.
Je précise que j'ai pas jouer à la trilogie.

Perso, j'aime bien, même si le jeu n'est pas exempt de défaut (animation faciale, graphisme... soyons honnête, c'est moins beau que DAI sortie 3 ans plus tôt, même si certain passage sont sublimes).
J'ai bien aimé l'histoire principale, surtout après avoir débloqué toutes les mémoires de SAM (la quête secondaire la plus importante à mon avis, on apprend beaucoup de chose).


ps : La soirée film est géniale.

"Non mais c'est quoi ce bordel, les aventure de l'inquisitrice Lavellan !"

avatar_garrus_tali

Tali

C'est un jeu correct. Le problème c'est surtout que c'est un Mass effect et que selon ses standards, c'est donc un très mauvais mass effect. Parce que préféré "une meilleure histoire" sur un mass effect, c'est quand même signe qu'ils ont bien merdé.

L'histoire et les personnages sont ce qu'ils font de mieux. C'est là où ils sont bons. Mais c'est aussi ce qui explique que Andromeda soit si mauvais. Tu retires l'histoire et les personnages et qu'est ce qu'il te reste ? Plus grand chose.

avatar_Sohor

Sohor

J'ai débuté Androméda et je préfère donner une première impression dès maintenant car je sens que ça va être long, donc pour ne pas perdre le fil:

Je suis partie avec deux gros biais, déjà.
Comme le fait que j'en ai entendu beaucoup de mal donc je m'attendais à bien pire que ça, mais carrément pire. Alors que non, je ne comprends pas ce qui vaut la fameuse avalanche de fortes désapprobation vis-à-vis de ce jeu, à première vue je l'ai trouvé tout à fait correct, voir pas mal du tout.
L'autre biais est lié à la trilogie que je viens juste d'achever. Je me suis terriblement attachée à ma Shepard, donc plutôt que de découvrir un nouveau protagoniste des siècles plus tard, j'aurais préféré avoir une suite (surtout considérant la fin à laquelle j'ai eu droit et le fait que Bioware ait officiellement confirmé que notre commandant était en vie sous certaines conditions -je suis tellement contente d'être maniaque en jeu, mais tellement...-).
Parce que, comme dirait Varric, c'est dur de commencer une histoire avant d'avoir conclu la précédente.
Considérant cela, j'ai ressenti non pas une déception mais une immense amertume.
C'est dur de se retrouver face à ce qui est visiblement un Mass Effect, on reconnait les races, les formes de certaines structures, les uniformes du corps scientifique, mais tout cela, je l'associe à Shepard et à ses aventures. Nostalgie, coeur en miettes.

J'ai aussi trouvé de petits défauts mais pas de quoi me rebuter.
L'absence de sauvegardes rapides, surtout dans la première mission, tout est automatique. Même par la suite, c'est un peu pénible de s'en passer.
Les cinématiques faciales: je me souviens que tu en avais parlé en vocal, Tali, notamment ce moment où Cora annonce la mort du père de notre personnage devant nous, sourire aux lèvres. C'est un peu maladroit en effet mais j'ai en quelque sorte 'trouvé des excuses': soit elle est contente parce qu'elle aimait pas du tout mon daron, soit elle me déteste et veut me blesser, ou bien elle n'a absolument aucun tact. A partir de là, c'est un peu tant pis pour elle car j'ai pas d'autre possibilité que d'en tenir compte si je veux que ça reste logique.
Sinon LE souci (que j'avais un peu rencontré dans ME1 pendant les combats de tir), à savoir ce que le jeu peut causer au niveau de l'oreille interne, j'ai eu des vertiges, peut-être un problème de fluidité, je ne sais pas. C'est pénible parce que je suis du genre à enchainer des heures d'affilée ^^
Mais bon c'est pas dramatique non plus.

J'ai été surprise par la création de personnages qui ne semblait pas nous laisser d'autre choix que d'opter pour un protagoniste assez jeune (ça fait sens après mais sur le coup j'ai pas saisi).

Sinon j'ai beaucoup aimé les idées, le déroulement du début, c'est pas mal du tout même si je n'ai pu m'empêcher d'être à l'affut des traces qu'aura laissé la trilogie.
Au début j'ai eu peur en parlant avec la première krogane que l'on croise car il est question du problème du génophage alors que dans ma partie, j'y ai mis un terme. J'ai un peu vu rouge avant de poursuivre le dialogue et de réaliser que le projet Andromède a vu le jour avant ME3, donc hop on va dire qu'ils se sont reveillés des centaines d'années plus tard et qu'ils sont pas encore au courant.
Mais je crains un peu ce genre de choses, pareil pour la technologie et les IA, à quoi on verra qu'il y a eu une destruction, une synthèse ou un contrôle ? Comment ce sera expliqué ?
Mais je m'avance un peu.
Blackwall alias Thom Rainier est incontestablement la meilleure chose dans la vie, mieux que d'écraser mes ennemis et d'entendre les lamentations de leurs femmes.
Avatar par l'illustratrice Uriell -commande personnelle-

avatar_Morga

Morga

22 décembre 2019 à 23:30:37 #33 Dernière édition: 22 décembre 2019 à 23:33:00 par Morga
De nombreux "bugs" ont été corrigés après la sortie du jeu (suite aux hurlements des joueurs) et notamment les animation faciales... Du coup, c'est un peu normal que tu en ai moins en y jouant maintenant.

Ensuite, tu n'es qu'au début du jeu.

Beaucoup de personnes ont été déçu de la "fin"... du jeu.


CiterMais je crains un peu ce genre de choses, pareil pour la technologie et les IA, à quoi on verra qu'il y a eu une destruction, une synthèse ou un contrôle ? Comment ce sera expliqué ?

Je ne répondrai pas à ton interrogation, histoire de te laisser ton libre arbitre sur ce sujet. On en reparlera quand tu aura fini.
- Vous, et Alistair...?

- Alistair est un idiot, ouais c'est mon idiot

avatar_Sohor

Sohor

Oui c'est vrai que beaucoup ici ont vécu l'apogée des bugs.

Et en effet c'est peut-être un peu tôt pour ce genre de questions.
Blackwall alias Thom Rainier est incontestablement la meilleure chose dans la vie, mieux que d'écraser mes ennemis et d'entendre les lamentations de leurs femmes.
Avatar par l'illustratrice Uriell -commande personnelle-

avatar_Sohor

Sohor

Après avoir un peu avancé dans le jeu: il est carrément sympa! Bon si je veux chipoter je pourrais ajouter que parfois on a des mimiques un peu bizarres mais il est facile de passer outre en se recentrant sur le scénario; je n'ai vu aucun bug pour le moment mais comme dit précédemment, j'arrive après la fête donc le pire m'est probablement épargné.
L'histoire parvient à me scotcher et à éveiller ma curiosité sur tant de points en rapport avec l'univers qui est définitivement fascinant. Et, petit détail qui ne fait pas de mal: l'ensemble est quand même très beau.

Le seul défaut que je lui trouve, c'est la caméra et la façon dont elle est gérée, c'est la première fois qu'un jeu me donne autant le mal des transports (à part Portal), impossible de siroter un whisky en même temps mais, le créateur soit loué, c'est remonté jusqu'aux forums d'EA où on peut trouver quelques astuces comme mettre le multiplicateur de champ de vision au maximum (paramètres->jouabilité->en bas de la liste), ça aide un peu mais pas énormément, certains ont également conseillé le gingembre (riez pas, c'est pas totalement idiot, c'est un anti-nauséeux), chez moi ça marche très bien donc si d'aventure des gens ont le même souci par ici (ce que je ne vous souhaite vraiment pas), vous savez quoi faire.

Peut-être que de mauvaises surprises m'attendent par la suite mais pour l'instant je me régale.


Blackwall alias Thom Rainier est incontestablement la meilleure chose dans la vie, mieux que d'écraser mes ennemis et d'entendre les lamentations de leurs femmes.
Avatar par l'illustratrice Uriell -commande personnelle-

avatar_alain

alain

CiterJ'ai été surprise par la création de personnages qui ne semblait pas nous laisser d'autre choix que d'opter pour un protagoniste assez jeune (ça fait sens après mais sur le coup j'ai pas saisi).

L'âge de Raider étant donner in game (22 ans de mémoire), ils avaient pas trop le choix.

"Non mais c'est quoi ce bordel, les aventure de l'inquisitrice Lavellan !"

avatar_Sohor

Sohor

Oui, ça je l'ai vu par la suite quand on est confronté à papa Ryder, mais pendant la création de perso on a pas encore toutes ces infos (il y a une apparence héritée à choisir en option mais je me disais qu'il était peut-être mort ou que sais-je, on peut personnaliser un frère -dans mon cas- jeune aussi mais rien dans la création de perso n'indique qu'il est jumeau). Et comme j'ai évité de me spoiler avant, je ne pouvais pas savoir.
C'est pas un souci mais ça surprend quand on vient de quitter la trilogie où on a la possibilité de faire un personnage dans la quarantaine.


Petite mise à jour des impressions générales tant que j'y suis:
Je déteste le Nomade mais j'ai de la sympathie pour lui car il me rappelle pourquoi j'aime autant le Mako: il était au moins capable de faire l'improbable à savoir grimper les crêtes escarpées. Alors que le Nomade peine à suivre une pente, il faut que j'appuie sur trois trucs simultanément pour continuer une route qui a le malheur de monter un peu. Alors que le Mako, mais c'est la fête, la verticalité pour lui ça n'existe pas (en fait le principal défaut du Mako, c'est pas vraiment le Mako mais cette tendance qu'ils ont eu à mettre des gisements dans des creux au centre de pics à la limite de l'inaccessible, mais qu'importe, le Mako ne faisait qu'une bouchée de toutes ces pentes raboteuses et impraticables même si j'avais l'impression qu'il était sur le point de tomber en morceaux toutes les deux minutes -qu'est-ce que je lui en ai fait baver à cette pauvre machine-).

Sinon j'ai pas à me plaindre, j'aime tous mes compagnons même si Peebee m'exaspère un peu, ceci étant ils l'ont pas faite suffisamment collante pour que ce soit un problème. J'aime beaucoup avoir Liam en tant que pote sympa et normal, parce que oui c'est génial d'avoir quelqu'un de juste normal et basiquement humain au milieu de tous ces profils atypiques, il est une sorte de point d'ancrage vers le concept d'humanité simple, non-biotique, non-héroïque, avec les défauts simples de l'humain lambda, non seulement on peut s'identifier à lui mais aussi réaliser par sa présence que beaucoup des nôtres sont ainsi, des gens ordinaires qui trouvent leur place dans cette évolution post-stase.
Et j'aime tous les autres aussi, rien à dire, ils sont tous formidables même si j'ai une grande préférence pour Vétra et Jaal.

Petit constat, c'est peut-être du au fait que j'ai encore toute l'intensité dramatique de la trilogie dans la tête mais j'ai du mal à retrouver la même chose dans Andromeda, il y a une menace claire, de gros soucis à résoudre etc mais les trois opus de ME ont été beaucoup plus sombres, le 3 en particulier (non mais celui-là, c'était horrible, vraiment), j'ai été merveilleusement et irrésistiblement happée par toute la violence et la noirceur de la saga et c'est pile poil ce que je recherche dans un jeu. J'ai pas cette impression dans Andromeda, tout est beaucoup plus léger on dirait, ça manque de glauque et de tragique. La mort du paternel, les Kerts et le Fléau me chamboulent moins que les Moissonneurs, l'endoctrinement, les expériences de Cerberus et l'ambiance sale d'une Omega gouvernée par les luttes entre gangs. J'aime quand ça sent le péril à plein nez et à chaque coin de rue. Dans la trilogie, j'étais constamment sur le qui-vive.
Mais vous me direz, j'ai pas encore tout vu, oui c'est vrai.

Blackwall alias Thom Rainier est incontestablement la meilleure chose dans la vie, mieux que d'écraser mes ennemis et d'entendre les lamentations de leurs femmes.
Avatar par l'illustratrice Uriell -commande personnelle-

En haut