21 septembre 2019 à 00:33:13

Nouvelles:

Forum en cours de rénovation, désolé pour les perturbations ! [Natara]


Messages récents

Pages1 2 3 ... 10
1
Dragon Age : Origins (2009) / Re : Le labyrinthe de l'Immaté...
Dernier message par Phacochard - 18 septembre 2019 à 22:36:33
Ouiiiiii ! Ca y est, enfin !

J'ai repris DAO et cette fichue quête de la tour des mages appelée le Rêve éveillé et je l'ai terminée.
Avec la contribution indispensable du site Dragon age univers. J'ai suivi pas à pas le cheminement qu'il proposait. Ce fut long, très long, et laborieux, mais nettement moins que la première fois  ::)

L'Immatériel Primaire : check.
La tour en flammes : check.
L'invasion des engeances : check.
Le mage brisé : check.
Retour à La tour en flammes et L'invasion des engeances : check.
Le cauchemar du templier : check.
Libération des compagnons dans les 3 cauchemars : check.
Battre la démone Yevena : check.
Battre le démon de la paresse : check.
Retour dans la tour et la réalité : check.

Arf ! J'ai la langue qui pend comme un chien Mabari  :P

Je vais enfin pouvoir continuer l'aventure.

2
L'univers étendu / Re : Le trône volé
Dernier message par Sohor - 18 septembre 2019 à 10:48:12
Je l'ai terminé il y a quelques semaines et je ne peux que confirmer les remarques plus haut au sujet des appellations spécifiques à la saga qui ont été traduites quasiment littéralement (Tréfonds/Deep roads = 'routes profondes', Engeances/Darkspawn = 'rejetons obscurs', Enclin/Blight = 'flétrissement' ..).
Ça ne nuit pas vraiment à l'immersion s'il y a ce réflexe de rectifier mentalement à chaque fois que le terme est énoncé, après oui si on est vraiment à cheval sur les détails ça peut s'avérer un brin irritant.
La traduction globale peut être déconcertante car on y remarque des tournures correctes mais peu communes ('commencer de .. quelque chose' au lieu de 'commencer à .. quelque chose'), ça peut choquer sur le moment si on n'en a pas l'usage. Certaines phrases semblent un peu lourdes, des répétitions maladroites auraient pu aisément être évitées avec quelques synonymes mais bon on comprend, c'est le principal.

J'ai trouvé l'histoire simple mais magnifique en ce sens qu'elle offre un merveilleux prélude à Origins, la référence au nom du jeu notamment vers la fin du livre m'a donné des frissons ...
En revanche je vais essayer de ne pas trop m'attarder sur les personnages, Dragon Age méritait beaucoup mieux. A part Loghain, le seul que je sauverais volontiers. Mais les autres ... monsieur Gaider, pourquoi ? ...

C'est sans appel, je préfère nettement la plume de Weekes (oui parce que j'ai lu l'Empire Masqué avant), la différence de traitement des personnage est frappante; je mentionnais l'idée des clichés qui ont la vie dure dans un autre topic, eh ben voilà, là on a un exemple magistral. Weekes a compris.
Parce que Maric et Katriel, c'est simple, je ... non, sérieusement y a des limites. Ce sont eux qui ont ruiné ma lecture.
Rowan avait un potentiel incroyable, il tenait quelque chose de formidable avec ce personnage; mais quel gâchis, vraiment.
Le seul qui se démarque entre tous à mes yeux, c'est Loghain, entier, vrai et crédible jusqu'au bout, juste ce qu'il faut de rudesse, la voix du pragmatisme, la lucidité, et quel esprit brillant ... je l'ai trouvé drôle aussi, un petit coté chez lui à peine souligné. Décidément je ne regrette pas de l'avoir épargné au terme du Conclave de Denerim.

En tout cas malgré de nombreux facelpalm et des moments où j'ai du quitter le livre avec exaspération puis passer momentanément à autre chose (parce qu'au bout d'un moment, trop c'est trop), je trouve qu'il mérite d'être lu, ne serait-ce que pour les compléments d'informations intéressants sur une Férelden occupée par les Orlésiens ainsi que sur la fameuse rébellion.
J'ai eu peur à un moment que ça ne soit trop expéditif et que le problème soit considéré comme réglé dès la fin des évènements majeurs une fois que le héros tue le boss final mais le livre ne retrace 'que' les épisodes particulièrements déterminants du soulèvement des rebelles; à considérer comme un gros maillon au sein d'une chaine de nombreuses autres péripéties, en somme. Non de ce coté-là, Gaider a bien utilisé les ellipses, au bon moment et pas trop souvent non plus.


Edit: j'ai failli oublier, les noms des lieux aussi ont un tout petit peu souffert de la traduction, et pour peu qu'on ait rarement eu affaire à certains en jeu (je pense à Ouestcolline, traduit dans un codex par Collines Occidentales), on peut être légèrement perdu. Certains comme Hautecime ou Golefalois n'ont pas été traduits, ce qui nécessite un peu de recherche à coté si on est pas familiarisé avec la version originale.
3
Le comptoir / [BD] La Geste des Chevaliers D...
Dernier message par Phacochard - 17 septembre 2019 à 17:20:23
Des dragons... bon sang mais c'est bien sûr !
En tant que fan de Dragon Age, il serait difficile de passer à côté d'une série de bandes dessinées intitulée La Geste des Chevaliers Dragons.
Oui mais... attendez un peu.
C'est publié par Soleil, le grand pourvoyeur de séries de fantasy facile et commercial qui se sont toutes engoufrées dans le succès triomphale d'un Lanfeust de Troy. De la fantasy stéréotypée et puérile, davantage soucieuse de planter un background coloré et des personnages caricaturaux qui font des jeux de mots douteux plutôt que de proposer une vraie densité dramatique et des enjeux matures.
Alors oui, depuis quelques années, Soleil a quelque peu mûri son catalogue avec des séries certes aussi commerciales mais davantage susceptibles de plaire à un public plus âge comme Elfes (et ses dérivés), Les Maîtres Inquisiteurs et la collection Soleil Celtic (plus proche du médiéval fantastique que de la fantasy) dirigée par Jean-Luc Istin.
Mais La Geste des Chevaliers Dragons dans tout ça ?
Ce n'est pas du Lanfeust, ni du Elfes, ni du Celtique. Alors quoi ?

Il existe certaines BD qui se trouvent d'emblée pénalisées à la fois par la difficulté de leur trouver une appartenance précise et ce que l'on a coutume d'appeler aujourd'hui le "pitsch". Et par conséquent crée un fossé entre ce que le lecteur croit a priori trouver et ce que la série veut raconter.
Comme beaucoup, j'ai mis des années à m'intéresser à la Geste, cette série d'héroïc-fantasy made in Soleil avec "des guerrières vierges peu vêtues qui trucident des dragons" qui, on s'en doute, me laissait présager un pur produit cornichonnesque, superficiel et racoleur.
Aujourd'hui, j'ai lu 24 albums (sur 28) et la Geste reste à mes yeux, avec quelques rares exceptions comme une certaine Quête de l'Oiseau du Temps, l'une de mes BD de fantasy préférée (alors que, de surcroît, je n'ai jamais été particulièrement amateur du genre).
Il y a donc un problème quelque part.

Pour comprendre la Geste - et prendre la peine d'aller au-delà du premier tome - le lecteur de BD doit paradoxalement aller au-delà de deux aspects pourtant incontournables d'un produit de l'industrie du divertissement de masse : son postulat et sa représentation. Dans le second cas, il s'agit d'un singulier paradoxe dans le sens où, en BD, l'image joue forcément un rôle primordial.
Et pourtant, il faut bien dépasser à la fois cet a priori dépréciateur car porteur de préjugés qui se font naturellement dans l'esprit du lecteur potentiel ("des guerrières peu vêtues, etc... etc...") qui y verra a priori au mieux une série frôlant le ridicule et au pire une BD putassière propre uniquement à satisfaire les instincts du lecteur mâle. A son époque déjà, La Quête de l'Oiseau du Temps et particulièrement son héroïne iconique à la poitrine généreuse ne faisait pas autre chose, au point de faire de l'ombre à une histoire qui pourtant infirmait cette impression de départ par sa dimension tragique et crépusculaire. Deux termes qui, justement, reflètent parfaitement les scénarios et l'ambiance générale de la Geste. Tragique, elle l'est (presque) dans chaque tome, par le destin presque invariablement mortifère et sacrificiel de ses chevaliers dragons. Crépusculaire aussi, par conséquent, puisque la plupart des albums indépendants ressemblent comme autant de chroniques d'une (voir plusieurs) morts annoncées. 
La Geste est ainsi empreinte d'un fatalisme qui en est la norme - l'espoir étant peu présent - puisque les belles guerrières exposées sur les couvertures et les planches sont généralement
considérées par leur ordre comme des éléments sacrifiables et remplaçables (pour ceux qui connaissent le manga Claymore, La Geste a de nombreux points communs avec la série de Yagi, la répétitivité en moins). Dans un tel contexte et contre toute attente, le lecteur (mâle) n'a pas vraiment l'esprit à reluquer le tendron (à moins d'être un cas désespéré).

Mais les qualités de la Geste ne s'arrêtent pas à son ambiance "dark" et cruelle qui infirment déjà, comme je l'ai dit, les préjugés que l'on pourrait avoir.
C'est aussi une série qui marque sa différence (et sa profondeur) par rapport aux habituelles productions fantasy "à la Wollödrin" (même si je n'ai rien contre ce type de fantasy "tolkienniste") par des scénarios aux enjeux davantage tournés vers les rapports humains, la politique, le devoir en opposition aux sentiments, les sujets de société, etc...
Petite anecdote révélatrice : c'est à une phrase lue sur le Net que je dois de m'être finalement penché sur la Geste ("rappelons qu'en dépit de sa définition guerrière et chevaleresque, la série est plus volontiers tournée vers la diplomatie, les rapports humains et psychologiques, que vers l'action").
Bref, le lecteur qui s'attendrait à du Lanfeust avec des avatars de Cixi en tueuses de dragons girondes et coquines peut passer son chemin.
Cela dit, il y a bien (aussi) de l'action dans la Geste, des affrontements violents et épiques (voir par exemple le tome 4, Brisken, ou le dyptique sur la guerre des Sardes). Et des dragons, certainement (encore que pas systématiquement).
Mais, une fois encore, ce n'est pas là que le(s) scénariste(s) ANGE ont voulu fondé leur propos et leur mythologie.

Enfin, au niveau de la qualité des albums (tant niveau scénario que dessin), vu le nombre de tomes, c'est forcément inégal. Mais je dois dire que sur les 24 tomes lus jusqu'à présent (et en toute bonne foi), je n'en ai trouvé que 2 que je pourrais qualifier de médiocres et vraiment dispensables (le 21, La Faucheuse d'Ishtar et le 24, Les Nuits d'Axinandrie).
Le reste se partage entre le moyen (5, 7, 10, 14, 15) et le plutôt bon pour le reste.
Les tomes 3, 4, 8, 9, 16, 17-18 et 23 m'ont semblé au-dessus du lot.
Enfin, pour ceux qui voudraient avoir un aperçu rapide en un seul tome (rappelons que chaque tome peut être lu indépendamment) de l'intelligence, la richesse et la densité dont peut faire preuve la Geste, je leur conseillerais chaudement le tome 9, "Aveugles", où il n'y a pas de dragon (mais ce n'est pas le seul de la série dans ce cas) mais qui représente pour moi un "cas d'école" de ce qu'un scénariste de BD peut proposer comme densité sur seulement 48 planches sans abuser de textes kilométriques (façon Blake & Mortimer) ou d'ellipses radicales.
Quant aux dessins... plusieurs dessinateurs officiant sur la série, c'est aussi très inégal.
Disons que, dans l'ensemble, ça reste souvent correct dans un style plus ou moins réaliste même si ce n''est tout de même pas le point fort de la série.   

Pour conclure, La Geste se présente comme une série issue du tout-venant de l'héroïc-fantasy.
Ses nombreux tomes s'accumulent sur les présentoirs aussi bien des supermarchés que des librairies spécialisées. Et elle inspire d'emblée la méfiance du lecteur un tant soit peu exigeant.
Pourtant, derrière cette racoleuse façade du mercantilisme apparent se niche une oeuvre qui ne prétend pas au chef-d'oeuvre du 9ièArt mais qui reste toutefois une série de qualité, plutôt bien écrite et bien construite, qui souffre certes de son parti-pris forcément réducteur du 1 album = 1 histoire complète mais qui, de tomes en tomes, déploie davantage ses connexions entre eux pour offrir un univers très cohérent et des thématiques/problématiques récurrentes qui sont au coeur du propos des auteurs.
Contrairement à beaucoup d'autres BD de fantasy, La Geste n'est pas dénuée d'âme.
Comme elle n'est pas dénuée d'émotions fortes, d'une dimension sociale affirmée, d'enjeux moraux ou sentimentaux, où se conjugue encore et toujours les aspirations les plus intimes de l'humain avec le sens du devoir qui ne peut être ignoré.


Dure, cruelle, âpre et violente... telle est La Geste des Chevaliers Dragons


4
Cosplays / Re : les beaux cosplays du web
Dernier message par Morga - 12 septembre 2019 à 21:04:13
Ah oui effectivement, nous avions déjà eu le plaisir de voir ces deux copslays, plusieurs fois dans le fil de cette discussion.

N'hésite pas à remonter dans le topic, il y a des perles aussi :D

Mais on ne se lasse pas de cette magnifique Léliana et de notre super Cassie.


Edit : je viens de me rendre compte que pour plusieurs posts, les photos ne sont plus là ou bien il ne reste que le lien...

Dont ceux dont je parlais plus haut.

Bien cela engage un repostage si vous le souhaitez !
5
Cosplays / Re : les beaux cosplays du web
Dernier message par Phacochard - 12 septembre 2019 à 19:55:09
Citation de: Morga le 12 septembre 2019 à 00:24:19Au pire, tu reposte ! C'est pas bien grave :D

OK. Rien que pour le plaisir :)





























6
Cosplays / Re : les beaux cosplays du web
Dernier message par Morga - 12 septembre 2019 à 14:54:13
Je trouve aussi des similitudes dans leurs caractères, dans leurs façons de voir les choses,...

Bien qu'étant différents en de nombreux points (et je parle pas de l'esthétique niveau physique), ils ont quand même un peu en commun...

Mais bon, mon raisonnement, ne vaut que pour un Cullen de DAI (pas avant !) 
7
Cosplays / Re : les beaux cosplays du web
Dernier message par Sohor - 12 septembre 2019 à 13:42:19
Bah, si on tient absolument à stéréotyper, on a effectivement du preux chevalier blond et séduisant d'un coté comme de l'autre, mais c'est vraiment simplifier ^^

En tout cas il est très réussi, ce cosplay, je l'ai souvent vu passer, il fait un travail génial !

8
Cosplays / Re : les beaux cosplays du web
Dernier message par Morga - 12 septembre 2019 à 00:24:19
Citation de: Phacochard le 10 septembre 2019 à 23:25:15Sympa  :)
Et pour Alistair... bah... ils se ressemblent un peu, lui et Cullen, non ? (pas taper !)
Du moins à mes yeux d'homme ^^

Oui un peu, enfin après l'évolution de Cullen dans DAI, parce que dans DAO, c'est pas tout a fait ça :D

Mais oui et ce n'est pas pour rien si ce sont mes deux romances favorites (enfin Alistair, reste quand même mon chouchou, entre les deux !)

CiterCa me fait penser que j'avais trouvé des photos de beaux cosplays de Cassandra et... (soupir) Léliana  :approve:
Je ne sais pas si elles sont dans ce topic.


Au pire, tu reposte ! C'est pas bien grave :D

9
Cosplays / Re : les beaux cosplays du web
Dernier message par Phacochard - 10 septembre 2019 à 23:25:15
Sympa  :)
Et pour Alistair... bah... ils se ressemblent un peu, lui et Cullen, non ? (pas taper !)
Du moins à mes yeux d'homme ^^

Ca me fait penser que j'avais trouvé des photos de beaux cosplays de Cassandra et... (soupir) Léliana  :approve:
Je ne sais pas si elles sont dans ce topic.
10
Dragon Age : Origins (2009) / Re : Le labyrinthe de l'Immaté...
Dernier message par Phacochard - 10 septembre 2019 à 23:14:40
@Sohor : ok, j'ai compris :)
Je ferai l'effort de m'y remettre... une fois que j'aurai terminé ma seconde partie de DA 2 ET surtout Greedfall qui est sorti aujourd'hui !

@mrlawyer : j'aime bien l'image du café cosy  8) 
Les Tréfonds n'est pas le lieu que j'affectionne le plus non plus.
D'ailleurs, sur DA 2, il y avait une seconde quête dans les Tréfonds (pour récupérer trois p'tis cons trop téméraires) que je n'avais pas faites lors de ma première partie. Je vais la faire cette fois, par curiosité, en me forçant un peu. 

En fait, mes quêtes préférées sont souvent celles qui racontent quelque chose, comme celles des compagnons par exemple.
En revanche, les "quêtes de donjon" du genre combattre créatures et prendre trésor... ça me parle beaucoup moins.
Mais bon... il faut de tout pour faire un monde jeu à ce qu'il paraît  ;)
Et, à ce sujet, j'ai entendu dire que la plupart des quêtes de Greedfall étaient scénarisées. Bonne chose à mes yeux.

Bon... j'ai fini ma pinte et je vous dis à bientôt (probablement pour parler de Greedfall sur le fil dédié)
Pages1 2 3 ... 10