20 septembre 2018 à 12:38:04

Nouvelles:

Forum en cours de rénovation, désolé pour les perturbations ! [Natara]


Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.

Messages - Sohor

1
Dragon Age : Inquisition (2014) / Re : Les statues
19 septembre 2018 à 20:42:07
Oui, après c'est pas tant le coté spectaculaire ou autre mais plutôt 'à quoi ils ont pensé en optant pour ce design' ?
C'est parfois très austère ou d'une opulence exagérée, notamment avec les crânes et les machins agglutinés. Certaines sont légèrement dérangeantes.




2
Dragon Age : Inquisition (2014) / Les statues
18 septembre 2018 à 16:25:22
Bonjour!


Je sais qu'il existe un topic sur les tableaux, un autre sur les trucs marrants mais comme je n'ai vu nulle part de sujet dédié aux statues étranges, je suis obligée de m'y coller.

A la base, c'est parti d'une boutade de Dorian dans les Crocs d'Hakkon où il dit en gros 'chaque fois que je crois tomber sur la pire statue Alvar, il y en a une autre qui surpasse mes attentes', plein de fois je me dis que ce serait cool de les compiler et je n'ose jamais.

Et c'est vrai qu'elles sont particulièrement réussies, ces statues.

Donc j'ouvre la marche, n'hésitez pas à en poster, j'en ajouterai au fur et à mesure de ma énième partie en cours. Il y a du classique, du moins classique et elles ne sont pas toutes Alvar (même s'ils font fort).

















3
Il va pas disparaître, t'en fais pas :)
4

Juste une petite histoire écrite par monsieur Gaider et l'occasion de renouer avec Dorian, dont il est l'écrivain.

Ici: https://medium.com/@davidgaider/the-final-conversation-d6258fa6cbdb

Comme il le dit lui-même, c'est un simple moment de retrouvailles qui n'engage que lui mais nous sommes évidemment libres d'en tenir compte dans notre histoire si le coeur nous en dit.

C'est en Anglais par contre et j'éditerai ce post si un jour j'ai le courage de pondre une traduction (si jamais des locuteurs plus expérimentés que moi me devancent, je leur envoie plein d'approbation :) )


5
Toujours dans les fromages, je le remarque à chaque fois mais j'oublie aussitôt de screener: cette petite meule qui flotte devant le portail du Palais d'Hiver dans Intrus. Elle est tellement mignonne qu'elle a droit à trois images.






6
Le comptoir / Re : Une histoire de fromage.
28 août 2018 à 23:28:17

A ce propos, faudrait renouveller les stocks.
Mais c'est Morga qui m'a invité à me servir.
7
Le comptoir / Re : Les fanfics et vous
28 août 2018 à 15:01:42
Pardon pour le double post (si c'est vraiment un souci, Morga, dégaine ton fouet et je supprime en faisant un edit sur le post précédent).



Je voulais revenir sur les enjeux d'une fanfiction, surtout par rapport aux personnages (je parle des différentes manières de considérer les persos hein, pas des fanfics où Cailan se rend en Morrowind pour rencontrer Littlefinger).

Ce n'est pas qu'une question de besoin de combler les 'trous' du jeu et de faire vivre nos persos préférés dans les coulisses, quand ils prennent leur bain ou discutent stratégie.
C'est aussi histoire d'argumenter et valider une vision des choses pour donner une visibilité légitime à ce qui peut être occulté, surtout quand on sait que tout le monde ne teste pas tous les contextes mondiaux, toutes les romances etc, et que même dans ce cas on n'a pas forcément le même avis que bidule ou machin malgré des choix identiques.

Il y a la nécessité de faire honneur en quelque sorte à la pluralité des choix et des options que le jeu nous offre. C'est là où je nuancerais mes précédents propos concernant la publication, j'ai changé d'avis: diffuser, c'est pertinent. Juste pour montrer aux autres 'voilà, y a ça aussi qui existe'. Parce que oui, c'est vrai, tout peut exister.

J'ai revu mon avis sur ce qui est canon suite à un tweet de Mark Darrah où il précisait que ce qui est canon, c'est ce qu'on a sauvegardé en jeu. Or on a tous sauvegardé des trucs différents et même une seule personne peut avoir une histoire où Alistair sombre dans l'alcool et une autre où il est roi avec la garde tout comme une autre où il se retrouve dans l'immatériel entre deux tentacules. Il y a plein d'Alistair différents, plein de Morrigan différentes, même des personnages comme Fiona sur lesquels on n'a que peu d'impact changent suivant qu'on choisit les mages ou non, qu'on les conscrit ou non.

Et ça n'a rien à voir avec la maîtrise de l'univers, quand on choisit de faire de Bull un Tal Vashoff, on le change automatiquement, et radicalement. Cassandra la divine n'est pas la même que Cassandra qui réforme les Chercheurs. Une Joséphine romancée ne sera pas la même qu'une autre Joséphine romancée, etc.
Sans compter leur propre complexité + la façon dont ils sont perçus en fonction de l'approbation, si elle se joue en montagnes russes ou en quelque chose de constant, je vous laisse imaginer l'extraordinaire multiplicité du truc.
Quand on opte pour une ligne de dialogue plutôt qu'une autre, on crée un rapport unique et particulier avec le personnage, ce n'est pas pour rien qu'ils ont des répliques différentes selon la façon dont on se comporte avec eux.

Une pote écrivaine de profession m'a dit récemment suite à tout ça: 'de toute façon, dès qu'un personnage passe dans la sphère publique, on peut en penser ce qu'on veut, on ne doit rien aux auteurs' et cette phrase m'aurait révolté il y a pas si longtemps. Je prends les auteurs pour référence parce qu'ils sont souvent pris pour références.
Ce qui est vrai pour un roman l'est encore plus pour les jeux comme Dragon Age puisque les persos, comme les histoires, ne sont pas figés, on les crée et les recrée en continu (ça revient à parler du headcanon).

Et ça me fait penser à ce que Praetor m'a dit un jour sous discord 'tu penserais quoi, de Blackwall, s'ils en faisaient quelque chose de trop différent de ce que tu aimes' (en gros hein). Mais Bioware ne 'fait' rien, les personnages sont des enveloppes inertes agreméntées de quelques idées et d'un background, c'est nous qui les construisons mentalement à partir de ces éléments-là et des échos qu'ils provoquent en nous. Bioware donne des axes généraux mais ne forge rien, ne rend rien vivant, et ce n'est pas le but, ce serait d'ailleurs voué à l'échec. Notre relation avec un perso, c'est aussi choisir qui il est et ne pas prendre pour argent comptant un élément plutôt qu'un autre, surtout s'il nous déplait. Même les auteurs les voient d'une manière à laquelle on n'est pas obligé d'adhérer.
Ex:
Sheryl Chee trouve que Blackwall mérite complètement la haine et l'opprobre, je ne suis pas d'accord avec elle. C'est une question de degré dans l'impardonnable, on n'a pas les mêmes seuils de tolérance. Peut-être qu'elle n'a pas été assez loin pour mes limites mais que c'est suffisant pour elle et pour d'autres joueurs.
On peut aussi argumenter qu'en jeu, les choix bienveillants existent en plus de très bien se démarquer, donc si elle voulait en faire quelqu'un d'absolument monstrueux, elle s'est plantée d'office en en faisant un repenti et en donnant la possibilité de l'accepter malgré tout.
L'avis d'un auteur ne prévaut pas, ce n'est pas 'canon' en tout cas.


Enfin tout ça pour dire que la fanfiction permet de valoriser l'éventail de possibilités déjà présentes en jeu et de briser l'illusion du 'ce perso est comme ça et pas autrement, c'est connu', surtout si un aspect se généralise, c'est pas plus mal d'avoir d'autres idées. C'est sympa aussi histoire de ne pas cantonner un personnage à des stéréotypes du genre Alistair est un gamin immature, Fenris est un emoboy ou Morrigan est une garce
Une manière de montrer toutes les facettes du prisme, comme les différentes prises de vue d'un même sujet, une montagne photographiée depuis plusieurs points apparaitra différente mais chaque photo lui sera fidèle et la représentera.
Elle ajoute une dynamique dans la relation auteur/joueur qui se poursuit et nous fait réagir en dehors du jeu. C'est aussi une manière de répondre indirectement à l'écrivain même s'il/elle ne lit pas les textes, exprimer notre amour pour son travail en mettant l'accent sur ce qui nous touche le plus en rectifiant ce qui nous semble incompris, ou injuste (ce que j'appelle régler ses comptes avec l'auteur, ou avec la fanbase).
La fanfiction permet de montrer que quelle que soit notre vision d'un perso, on en a compris quelque chose. Surtout quand on apprécie énormément une histoire, un perso, un arc narratif (enfin, j'ai lu quelque part qu'aimer et comprendre c'était différent. Ou Mais c'est pas opposé. Limite on aime mieux lorsqu'on comprend, c'est logique).

Donc voilà, je sais pas si ça pourra servir à quelqu'un, tout ça mais bon.



8
Le comptoir / Re : alistair
24 août 2018 à 19:06:07

En gros, les mi elfes mi humains ont une apparence strictement humaine. Ils sont considérés comme étant humains (ref: Fiona dans le roman Dragon Age: The Calling).

"Quand un humain s'accouple avec un elfe, l'enfant sera toujours un humain. Pas d'oreille elfique, pas de jolis yeux, juste un humain." (cf Melcendre dans L'Empire Masqué, page 87 dans la version française).

On ignore si une telle lignée pourrait éventuellement devenir plus "elfique"à la longue mais cela semble peu probable. Si certaines caractéristiques elfiques peuvent se manifester chez un enfant possédant du sang elfe, ce ne sera pas le cas des traits pleinement elfiques. (cf David Gaider https://twitter.com/davidgaider/status/569202693681491968?lang=en).

Le paragraphe sur le statut social indique principalement que, du fait de leur apparence humaine, les demi-elfes peuvent parfaitement vivre en tant qu'humains s'ils le souhaitent même si certains comme Couldry (DAO) ont préféré le bascloitre mais ce sont des exceptions rares.
L'apparence humaine, cependant, ne garantit pas toujours l'absence de discrimination, c'est le cas à Halamshiral quand la filiation est connue (cf L'Empire Masqué page 42 dans la version française).


9
Le comptoir / Re : alistair
24 août 2018 à 16:24:29

Il y a quelques réponses ou idées de réponses ici, avec des références: http://dragonage.wikia.com/wiki/Elf-blooded
10

Quand on croit avoir tout vu ou presque:




Et dessus on peut trouver ceci:




... ce qui donne une petite quête ainsi que cette superbe récompense:


11
Le comptoir / Re : Une histoire de fromage.
10 août 2018 à 07:37:40

Oui Karyah, ça me dit quelque chose, il y avait même une sorte de genèse à ce topic dans un autre qui partait en sucette (devrais-je dire en fromage) et la jonction des deux est on ne peut plus énigmatique.

Mais du coup, une question demeure: pourquoi ?
12
News / Re : [Livre] Dragon Age: Hard in Hightown
01 août 2018 à 22:12:10
Oui pareil, les formats numériques c'est pas mon truc.

De toute façon j'ai succombé, le livre est en cours d'acheminement (Karin Weekes qui tweet le lien amazon du bouquin ça déculpabilise plutôt bien).
13
News / Re : [Livre] Dragon Age: Hard in Hightown
01 août 2018 à 07:03:36
J'imagine bien mais tout le monde n'a pas le réflexe ou l'envie de s'y mettre dès que possible, perso c'est l'interview qui a contribué à me faire sauter le pas.
En revanche c'est délicat pour ceux qui veulent éviter amazon, il y a des plateformes un peu frileuses avec les envois en Europe.
14
News / Re : [Livre] Dragon Age: Hard in Hightown
31 juillet 2018 à 09:21:40
Et une petite interview (en anglais) de notre ser Thetras (Mary Kirby):
https://www.polygon.com/2018/7/30/17630476/dragon-age-hard-in-hightown-book-dark-horse-varric-tethras

(Il est dispo en précommande sur plusieurs palteformes)*


*apparemment, ça a l'air compliqué.
15

Alors ça a été délicat de départager les prologues de nain noble, d'humain noble, de mage et d'elfe citadin qui tous les trois m'ont particulièrement interpellé.

Je vais en rester à l'humain noble parce que je suis beaucoup plus sensible au drame et à la violence dans lesquels notre Cousland est plongé.e d'office.